Premier texte gratuit

Ce texte vous donne une idée du ton et de la portée des textes à venir.  Un complément vous sera donné dans le premier texte accessible, dès le 27 septembre, lorsque vous vous serez abonné.  Bonne lecture! 

Si vous avez des questions préliminaires à votre abonnement, n’hésitez pas à communiquer avec moi par courriel et texto.  Je vous répondrai dans les plus brefs délais.


 

CROIRE 

Il suffit de croire.  Cette phrase résonne en moi depuis toujours.  Elle s’impose et me mobilise.  Tous les jours signifiants de ma vie ont été inspirés par cette nécessité de croire.  Croire en quoi? En qui?  À la limite, ce n’est pas si important.  L’essentiel est l’effet recherché par «croire» .  Se lever chaque matin, se sentir vraiment vivant, en possession de ses moyens, en marche, en lien avec ses proches… rien n'est si évident.  Se perdre facilement de vue, entrer facilement dans l’errance, la routine, le connu, le confortable et non loin de là… le vide.  Croire donne un repère, un guide, un branchement, prémunit de ne pas trop dévier de son chemin.  Prendre le temps de s’arrêter pour croire, un impératif!. Croire se prépare, fait partie d’un long processus d’apprivoisement et de consentement.  Personne ne peut imposer de croire même pas soi-même.  C’est un engagement dans lequel le soi doit trouver intérêt et motivation.  Croire est un moteur de vie, initiateur de toutes décisions et agirs, à la condition d’y avoir préalablement dit un oui senti et vrai. Oui à ce que «croire»  soit un guide, une référence, une marque de souci de cohérence.  Sans ce oui, croire n’a pas vraiment de sens.  Il devient vite un boulet trainé inutilement.  L’importance de croire se conjugue à la nécessité de se donner un fil conducteur pour orienter sa vie, d’être avec soi et les autres suivant cette ligne directrice et de se doter d’un repère à ne jamais perdre de vue.  Opter de «croire», c’est décider de tracer sa vision du monde, de prioriser ses appartenances, de gérer son vécu selon son senti et ses décisions.  Croire, c’est donc choisir de ne pas laisser la Vie nous échapper, c’est se donner toutes les chances de ne pas se laisser prendre par les tangentes du moment présent sans tenir compte de l’ensemble.  Ne pas vivre accroché par le passé et aspiré vers le futur mais bien vivre le moment présent, appellent une vision de continuité que «croire» permet et favorise.  Malheureusement, croire est chargé d’expériences souvent négatives, d’impositions, de contraintes, de règles et paramètres à gober, à accepter comme tel.  Je vous propose de changer totalement votre vision du croire. Pour que «croire»  provoque les effets mentionnés ci-haut, il se doit d’adhérer et de se conformer à des caractéristiques très précises.

Je vous entretiendrez sur ces caractéristiques dans le premier texte du Blogue. Abonnez-vous!  

Les caractéristiques essentielles du «croire» :

«croire»  doit être choisi;

«croire»  doit s’inscrire dans un mouvement de liberté, de libération;  

«croire»  est un continuum de oui et de non; 

«croire»  doit aider à mieux vivre;

«croire»  doit nous simplifier le vécu;

«croire»  se doit d’être fluide et flexible;

«croire»  est moteur; 

«croire»  est unique et personnel;

«croire»  doit se lier à l’émergence et l’appropriation de soi.

 

Photos originales des jardins du Centre OASIS "SOURCE EN TOI"
Tous droits réservés.

ABONNEMENT